Les variantes de solitaire

Le solitaire encore appelé patience ou réussite, est un jeu de carte d’une extrême popularité. Il est joué par des millions de joueurs enthousiastes à travers le monde. Le solitaire n’est pas seulement un jeu avec une seule variante mais une collection complète de plusieurs jeux différents. Parmi ces variantes, on distinguera 5 grands groupes de jeux de réussite qui sont considérés comme des classiques.

Le Klondike

Klondike
Le Klondike est définitivement le grand classique parmi l’ensemble des solitaires. C’est très certainement le jeu de patience le plus connu au monde, principalement à cause de sa présence sur des systèmes d’exploitation aussi répandus que Windows. En effet, il a été fourni depuis Windows 3.0 jusqu’à Windows 7. Au départ il s’agissait d’habituer les utilisateurs à la transition entre MS DOS et Windows mais surtout à l’utilisation de la sourie. Le Klondike est basé sur un jeu de 52 cartes sans les jokers qui est mélangé puis placé en colonne comme sur l’image de droite. L’objectif du joueur est alors de réorganiser les cartes sur les piles du haut de l’as au roi en respectant les couleurs. Il est également possible de déplacer les cartes retournées sur d’autres cartes retournées dans un ordre décroissant et en alternant les couleurs. Le fait de déplacer les cartes retournées permet d’en retourner d’autres afin d’avoir des possibilités de jeu supplémentaires mais également de vider les colonnes. Les colonnes vides permettent de déposer un roi et seulement un roi que viendront recouvrir d’autres cartes toujours dans un ordre décroissant et en alternant les couleurs. En respectant cette règle, il est également possible de déplacer une colonne de cartes. Lorsque vous êtes bloqués, la pioche vous permet d’obtenir des cartes à jouer. Si le Klondike peut paraître facile, il n’est pas toujours facile de gagner. Une partie pourra alors se terminer en n’ayant plus aucune possibilité de jouer. Jouer au Klondike nécessite donc de tâtonner et d’avoir un peu de chance. C’est la raison pour laquelle le Klondike est si intéressant. Le fait de gagner une partie apporte une grande satisfaction et vous donne une impression d’aboutissement.

Le Freecell

Freecell
L’origine du jeu de patience Freecell dépend de la variante considérée. Si l’on prend en considération le Freecell ou les cartes doivent être empilée avec une alternance de couleur, il s’agit d’une version créée par Paul Alfille sur les ordinateurs PLATO en 1978. Si l’on tient compte des variantes ou les cartes peuvent être empilées sans alternance de couleur, c’est alors la variante Baker décrite dans le magazine Scientific American de Juin 1968 qui peut être considérée comme la version originale de Freecell. Il y a plusieurs différences entre Freecell et le Klondike comme le montre l’image de gauche. Tout d’abord, toutes les cartes sont retournées et sont disposées en 8 colonnes d’égale longueur. Ensuite, il n y a plus de pioche mais à la place 4 emplacements libres qui permettront de déplacer les cartes. Ces 4 emplacements permettront de réaliser des permutations de cartes jusqu’à pouvoir découvrir les as puis les 2 etc… Les cartes devront ensuite être réorganisées sur les 4 autres emplacements en partant de l’as jusqu’au roi. Freecell est un jeu de réussite très addictif. C’est un jeu qui vous demandera de l’habileté et qui vous procurera du plaisir à maîtriser. Beaucoup de parties de Freecell peuvent être résolues en jouant correctement. Il est cependant assez rare qu’une partie soit insoluble. De nombreuses personnes considèrent donc Freecell comme le plus intéressant des solitaires, même par rapport au Klondike ou la chance joue un certain rôle.

Le Spider solitaire

Spider solitaire
La version la plus connue du spider solitaire est celle qui a été introduite dans le pack Microsoft Plus pour Windows 98. Cette variante fut ensuite fourni avec les versions suivantes de Windows jusqu’à Windows 7. Le spider solitaire se caractérise par ses 10 colonnes de cartes présentant à la base de chacune d’elles, une carte retournée. Le but du jeu est de déplacer les cartes pour créer des colonnes d’une même couleur allant du roi à l’as. Une fois qu’une telle suite est réalisée, celle-ci est éliminée de l’aire de jeu libérant ainsi l’espace disponible. Au Spider solitaire, il est possible de déplacer une carte sur une autre à condition qu’elle soit inférieure peu importe la couleur. Il est cependant recommandé de créer préférentiellement des colonnes de même couleur. En effet, le spider solitaire autorise le déplacement d’une colonne tant que les cartes qui la composent sont de même couleur. Le Spider solitaire comporte également une pioche. Un clic sur cette dernière déclenchera la distribution d’une carte retournée à la base de chaque colonne. Le Spider solitaire fait partie des variantes les plus populaires au monde. Le Spider est généralement désigné comme le roi des solitaires. Considéré comme un jeu passionnant, ce solitaire fait partie des incontournables. Même s’il semble un peu complexe au début, il devient assez facile avec un peu de pratique.

Le Pyramid solitaire

Pyramid
Pyramid Solitaire est un autre jeu de réussite amusant qui doit son nom à la formation des cartes sur le plateau de jeu. Si la chance fait partie du jeu, les personnes astucieuses pourront améliorer considérablement leurs chances de gagner. Le but du jeu Pyramid solitaire est d’éliminer le plus grand nombre de cartes à la base de la pyramide pour remonter jusqu’au sommet. Les cartes de la pyramide peuvent être éliminées par paire à condition que la somme des valeurs des 2 cartes soit égale à 13. Les cartes peuvent être combinées si elles sont retournées et si aucune carte ne les recouvre. Le roi valant 13 il peut être éliminé d’un simple clic. Les cartes ont ensuite une valeur de 1 à 12 en allant de l’as à la reine.

Le Golf solitaire

Golf solitaire
Ce jeu de réussite est une variante originale ou la plupart des cartes sont retournées et placées en colonne. Seules les cartes à la base des colonnes peuvent être déplacées sur une carte retournée à droite de la pioche que l’on appelle fondation ou défausse. La seule condition permettant de déplacer une carte est sa valeur qui doit être de + ou -1 par rapport à la défausse. Il est alors possible de réaliser des séries de déplacement : Par exemple As roi dame valet puis dame roi dame valet etc… Tant qu’une carte présente une valeur qui diffère de + ou -1 par rapport à la fondation, vous pourrez la jouer. Quand vous n’avez plus de possibilité, la pioche vous permettra d’obtenir une carte. Selon les versions de Golf solitaire, des jokers peuvent apparaître au cour de la partie.