Les règles du spider solitaire

Introduction

Sur cette page, nous allons vous présenter le Spider solitaire et les règles du jeu à travers une partie commentée. Vous pourrez ensuite regarder la vidéo de la partie tout en bas de la page.

Origine du spider solitaire

La première version du spider solitaire est apparue avec le pack Microsoft plus pour Windows 98. Il s’agissait alors de la version la plus difficile avec 4 couleurs. De nos jour, la plupart des versions de spider solitaire présentent 3 niveaux: Facile (1 seule couleur), Moyen (2 couleurs) et difficile (4 couleurs). Cette version du jeu peut être considérée comme la plus classique car même si Sun Microsystem avait sorti une version de spider solitaire dès 1989, c’est la version du célèbre jeu de réussite de Windows qui a contribué à sa popularité.

Bases et principes du spider

Golden spider solitaire
Pour jouer au spider solitaire il faut 2 jeux de 52 cartes sans les jokers soit 104 cartes au total. 54 cartes sont placées en colonnes sur le tableau de la manière suivante: Les 4 premières colonnes comportent 5 cartes face cachée et une carte retournée au sommet (en bas). Les 6 colonnes suivantes comportent 4 cartes face cachée et une carte retournée. Cela nous fait donc 10 colonnes et 6 x 4 + 5 x 6 = 54 cartes. Les 50 cartes restantes sont réparties en 5 tas de 10 cartes qui formeront la pioche. Cette configuration assez typique du spider peut être vue dans l’image de droite. C’est cette version du jeu que vous retrouverez le plus souvent sur internet et que nous vous proposons sur ce site.

Le principe du spider solitaire est le même que pour un grand nombre de jeux de patience. Il s’agit comme toujours de réorganiser les cartes d’une certaine manière pour les faire disparaître du tableau. Dès que vous réussirez à construire une colonne de cartes allant du roi jusqu’à l’as pour une même famille, celle-ci disparaîtra sous vos yeux comme par enchantement.

Début de la partie

Déplacement des cartes au Golden spider solitaire
Le principe du jeu ayant été défini, nous allons jouer les premiers coups de notre partie. Au premier abord, nous constatons une première différence avec les autres solitaires. Il n y a pas de fondation permettant de reconstituer les piles de cartes. Les suites devront donc être réalisées au niveau du tableau. Pour cela, il va nous falloir déplacer les cartes déjà retournées sur leurs voisines afin de retourner progressivement les cartes face cachée. Le déplacement des cartes au spider est régi par 2 règles fondamentales. Une carte peut être déplacée sur une autre si elle est de valeur inférieure (-1) et cela quelle que soit la couleur. Une colonne ou une partie de colonne peut être déplacée tant que les cartes qui s’y trouvent sont de la même famille. Il est donc possible de réaliser une colonne de cartes comportant chacun des motifs trèfle, carreau, cœur et pique de manière décroissante mais lorsque vous souhaitez déplacer une telle colonne, cela devient plutôt difficile. Il est donc fortement conseillé de créer des colonnes de cartes de même famille en vue de pouvoir les déplacer. Comme le montre l’image droite, il est possible de déplacer le 10 de cœur sur le valet puis le 9 de cœur. Le 3 de cœur et le 6 de pique peuvent être également déplacés respectivement sur le 4 de cœur et le 7 de pique.

Milieu de la partie de Spider solitaire

Milieu de partie du Golden spider solitaire
Le déplacement du 3 de cœur ayant libéré un 8 de cœur, ce dernier pourra être placé sur le 9 de cœur. Nous arrivons ensuite à un moment de notre partie de spider solitaire ou il n’est plus possible de déplacer de cartes de la même famille. Par contre, il reste la colonne représentée par le 6 et le 7 de pique qui peut être déplacée sur le 8 de cœur. Ce déplacement permet de libérer une nouvelle carte mais cela crée une colonne mixte du valet de cœur au 6 de pique. Même si une dame de cœur fait son apparition, cette colonne ne pourra pas être déplacée dans sa totalité. Il faudra d’abord un 8 de pique afin de pouvoir déplacer le 7 et le 6 en premier. Au bout de quelques coups, nous arrivons à la position présentée sur l’image de gauche. Nous avons libéré une colonne complète au centre tout en réalisant 2 colonnes mixtes à droite et à gauche. La colonne libre permet normalement de réaliser des permutations mais dans notre cas, il ne reste que peu de possibilités. Si on regarde de plus prêt, il nous reste encore le 7 de pique qui peut être déplacé sur le 8 de cœur à droite. Ce déplacement va libérer un 5 de cœur qui va nous permettre de poursuivre notre série de déplacement sans avoir à utiliser la pioche pendant un grand nombre de coups.

Suite de la partie

Nous avons eu beaucoup de chance dans cette partie. Nous sommes arrivés à la position présentée dans l’image de gauche sans avoir à utiliser la pioche. Mais maintenant, il n’est plus possible de reculer et en l’absence de coup à jouer, nous allons devoir cliquer dessus. Au spider solitaire, le fait de cliquer sur la pioche va libérer 10 cartes qui vont venir se placer en bas de chaque colonne. Il y aura donc une carte de plus par colonne ce qui va rendre plus difficile le déplacement de celles-ci. C’est ce qu’il est possible d’observer ci dessous. L’image de droite montre la position après avoir cliqué sur la pioche. Après la libération des 10 cartes, nous recommençons à déplacer les cartes. Le but reste toujours le même: 1 – Essayer de vider une ou plusieurs colonnes de cartes afin de pouvoir réaliser des permutations. 2 – Réorganiser les cartes en colonnes décroissantes et par famille.
Milieu de partiePioche du spider solitaire
Après le clic sur la pioche, peu de possibilités s’offrent à nous. Outre le déplacement d’un 10 et d’un 9 de pique sur le valet, nous nous retrouvons rapidement bloqués et il nous faut à nouveau cliquer sur la pioche.
Deuxième clic sur la pioche
Toute la difficulté du spider solitaire consiste alors à trouver des solutions pour éviter l’accumulation des cartes. Nous allons alors essayer de réorganiser les colonnes mais sans réussir à en libérer une complètement. Il va alors falloir cliquer sur la pioche une 3ème fois pour libérer à nouveau 10 cartes. A ce moment de notre partie de solitaire, il nous reste 2 clics sur la pioche et les cartes commencent à s’accumuler dangereusement. Il va alors nous falloir un peu de chance pour réussir à gagner.
Milieu de partie 2Troisième clic sur la pioche
La solution va venir de la colonne contenant le 8 de pique et le valet de cœur (image de droite ci-dessus). En déplaçant ces 2 cartes nous allons découvrir un 7 de cœur puis un 10 de cœur qui vont pouvoir alors être déplacés. Nous allons libérer une colonne ce qui va représenter le moment clé de notre partie de Spider solitaire. Cette colonne va nous permettre de réaliser un grand nombre de permutations jusqu’à pouvoir réaliser une colonne du roi à l’as de cœur comme ci-dessous. Cette colonne va disparaître du tableau pour ce placer en bas à droite. Cette action libère l’as de cœur qui pourra lui même être déplacé. A ce moment de la partie, nous disposons de 2 colonnes libres et les cartes de certaines colonnes sont organisées par familles. La suite de notre partie de Spider ne devrait donc plus présenter de difficultés.
Milieu de partie 3Première colonne de cartes réalisée

Fin de partie

Après un certain nombre de déplacement 4 piles de cartes de l’as au roi on été réalisées en bas à gauche: Voir ci-dessous. Il ne nous reste que 7 cartes face cachée et un clic sur la pioche soit 10 cartes. Après quelques déplacements et un clic sur la pioche, nous finissons par réaliser les 8 piles de cartes avant d’obtenir les congratulations du jeu. Nous venons de terminer notre Spider solitaire avec succès.
Fin de partieCongratulation Spider solitaire

Vidéo de la partie de Spider solitaire